Panier

Mangue

Fruit du manguier, arbre qui serait originaire de l’Inde. La mangue est cultivée depuis près de
6 000 ans. Pendant longtemps, elle fut connue seulement en Asie. Les explorateurs portugais l’introduisirent au Brésil au début du xviiie siècle, puis elle se répandit graduellement à travers le monde. Les Portugais la nommèrent manga, une transformation de man-gay, son nom en tamoul, langue du sud­est de l’Inde. Aujourd’hui, l’Inde, le Mexique, le Pakistan et la Thaïlande sont parmi les plus grands producteurs de mangues.

Le manguier est apparenté au pistachier et à l’anacardier (acajou) et
pousse sous les climats tropicaux. Il peut atteindre 30 m mais mesure en
moyenne 15 m. Chaque manguier produit près d’une centaine de fruits
annuellement. La mangue est ronde, ovale ou réniforme, selon les variétés
(plus de 1 000). Elle mesure habituellement 10 cm et son poids varie entre 250 g et 1,4 kg. Sa peau lisse et mince est verte, jaune ou écarlate. Elle est teintée de rouge, de violet, de rose ou de jaune orangé. Sa chair jaune orangé est souvent douce comme celle de la pêche. Elle est parfois fibreuse mais plus souvent onctueuse, fondante, juteuse, sucrée et parfumée, selon les variétés. Elle adhère à un noyau imposant de forme aplatie.

La mangue est mûre lorsqu’elle cède sous une légère pression des doigts et qu’un parfum capiteux et sucré s’en dégage. Sa peau peut être ornée de taches noires, signe de maturité avancée. Cueillie trop tôt, elle est ridée, fibreuse, très acide, d’une saveur peu agréable et privée de sa pleine valeur nutritive. Choisir un fruit ni trop dur ni trop ridé, à l’odeur agréable. La peau étant irritante pour la bouche, il est préférable de l’enlever avant de consommer la mangue.

En Asie et aux Antilles, la mangue se consomme aussi lorsqu’elle n’est pas encore à maturité. On s’en sert crue ou cuite comme légume et on la cuisine de multiples façons ; on la met dans les potages et les sauces. En inde, la mangue verte est un ingrédient de base pour les traditionnels chutneys. Elle parfume aussi une boisson à base de yogourt. En thaïlande, on sèche au soleil de la purée de mangue qui devient une pâte nourrissante fort appréciée.

La mangue constitue une excellente source de vitamine A et de vitamine C, elle est une bonne source de potassium et contient du cuivre. La mangue qui n’est pas tout à fait mûre serait laxative. Sa peau peut provoquer des réactions allergiques cutanées et irriter la peau et la bouche.

La mangue est moyennement périssable. La laisser à la température de la pièce jusqu’à ce qu’elle soit mûre. Une mangue encore verte continuera à mûrir pendant une semaine à la température ambiante. La placer dans un sac de papier si on désire accélérer le mûrissement. La mangue est meilleure à consommer dès qu’elle est à point. Au réfrigérateur, elle se conservera 1 ou 2 semaines. Éviter de conserver la mangue qui n’est pas encore mûre à des températures au-dessous de 13 °C, car elle ne mûrira plus. On peut la congeler cuite dans un sirop ou réduite en purée.


Article précédent Article suivant


0 commentaires


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés